musique gratuite

Les dictées de concours d'orthographe

dictées de français - illustration écolière

Un achat intelligent et ludique pour jouer en famille et apprendre tous ensemble en s'amusant. Cliquez sur l'image. Ce jeux est le best seller de l'année.

Black friday week amazon

 

Les dictées de concours d'orthographe - Correction

orthoprof.fr

Travaille à la maison sur ton programme scolaire en vidéo
Regarde les cours en ligne de professeur en vidéo. (gratuite et sans inscription)

Un Réformateur haut en couleur

Si Genève peut s’enorgueillir d’avoir été pendant longtemps l’une des villes les plus influentes d’Europe, elle le doit à Calvin dont on fête cette année le cinq centième anniversaire par moult célébrations variées.

C’est en mille (mil) cinq cent trente-six que le Picard Jean Calvin, fuyant les persécutions religieuses, fait étape à Genève. Mais le pasteur Guillaume Farel retient ce jeune homme, théologien et juriste hors pair, auteur de « L’institution de la religion chrétienne ». Il s’installe donc dans notre ville et y restera jusqu’à sa mort, vingt-huit ans plus tard, abstraction faite d’un exil de quatre ans, dû à ses divergences avec le gotha genevois qui l’a déclaré persona non grata.

Rappelé à Genève, Calvin prend en main les rênes de l’Eglise qu’il restructure. Cet ascète impose à ses concitoyens sa doctrine rigide, contrôlant leurs moeurs même et réprimant leurs écarts. Mais il réorganise l’Hospice général prodiguant des soins aux malades et aux indigents, crée le Collège et l’Académie dispensant tous deux un savoir gratuit de qualité. Travailleur infatigable, il compose et déclame en chaire un sermon quasi quotidien et écrit des milliers de lettres, dont une fut récemment acquise aux enchères chez Christie’s et offerte au Musée de la Réforme par des donateurs généreux, comme on l’a lu dans la Tribune de Genève. Cet humaniste hors du commun a aussi été un défenseur acharné du français en tant que langue académique devant supplanter le latin.

Du grand homme lui-même, il reste, en plus d’une réputation de Réformateur intransigeant, voire tyrannique, un nom de rue, une statue sur le Mur des Réformateurs et une tombe des plus discrètes au cimetière de Plainpalais qui, au dire d’aucuns, n’est probablement qu’un cénotaphe.


 

 

Le téléchargement de la correction.

 

La correction commentée et expliquée de la dictée est ici (dictée à imprimer)

sources : http://www.tdg.ch/services/divers/Salon-livre/story/26998456#3

Achats conseillés par ladictee.fr
       
un classique indispensable Pour s'organiser Bien pratique

Une vraie mine

 

 

 

Visiteurs depuis 2008